Pour réussir son projet, pour freiner le vieillissement, la dégradation du bâti et requalifier son bâtiment,   pour réaliser des travaux cohérents (en particulier sur le plan énergétique pour un vrai gain de confort), pour bénéficier d’aides spécifiques aux travaux collectifs : la bonne solution : Penser rénovation globale

Les travaux réalisés dans une copropriété sont trop souvent réalisés de manière ponctuelle, sur un seul élément du bâti : on résout le problème qui se pose (par exemple, le remplacement de fenêtres peu performantes ou non étanches) et ce, sans forcément réfléchir au fonctionnement du bâtiment dans son ensemble.

Cette logique «  du coup par coup » n'est cependant pas efficace techniquement et économiquement et peut même s'avérer contre-productive dans certaines situations comme par exemple la pose de fenêtres à double-vitrage parfaitement étanches sans envisager le système de ventilation adéquat ce qui peut entraîner une mauvaise qualité de l'air intérieur, voire des moisissures dues à une mauvaise aération du logement.
L'approche globale est donc bien plus efficace. Elle nécessite de prendre en compte l'ensemble des facteurs, ainsi que leurs interactions.

La réponse se trouve alors dans la définition d'un plan global et cohérent de travaux, échelonné dans le temps ou non.

L’adhésion des copropriétaires est également indispensable.

Cette globalité de travaux permet également de solliciter certains financements et/ou prêt qui ne peuvent être envisagés en travaux ponctuels.

En matière énergétique, l’essentiel de l’efficacité thermique porte sur 3 postes indissociables :

  1. isoler les parois extérieures pour éviter les déperditions du chauffage l'hiver et empêcher l'entrée de chaleur l'été ;
  2. ventiler correctement pour avoir une bonne qualité de l'air et évacuer l'humidité ;

 

Avant tout projet et décision, rapprochez-vous de l’équipe d’animation de l’OPAH qui pourra vous guider …conseils pour les petites copropriétés